crêpesPour la petite histoire, saviez-vous que les premières crêpes apparurent en Bretagne dès le 13 ème siècle? C’est en effet dans cette région où l’on cultivait le sarrasin rapporté des croisades en Asie qu’est apparue la première recette. Celle-ci a ensuite évolué vers la recette que l’on connaît avec l’apparition de la farine blanche du froment et sa réputation s’est étendue grâce à l’émigration de nombreux bretons dans d’autres contrées. Mais depuis toutes ces années, la belle a revêtu bien des atours…que ce soit tout simplement pour nous régaler en taquinant nos papilles ou pour un moment de pure convivialité.

Oui. La crêpe est dans tous ses états !…. sucrée, salée, aux farines blanche, de froment, ou de sarrasin (blé noir), elle satisfait notre frugalité …Elle se prénomme Suzette lorsqu’elle est aromatisée d’une touche de Grand-Marnier et de jus d’agrumes, ou complète en version salée entres autres petits noms ….La crêpe s’adapte selon notre gourmandise, nos humeurs et nous avons tout(e)s nos petits secrets pour la rendre unique et irrésistible ! De par ma (dé)formation professionnelle, je ne résiste pas à user de créativité gustative et oser les mariages d’arômes naturels avec les huiles essentielles ou eaux florales pour diversifier le plaisir…

 

Dans mon panier (pour 15 crêpes) : 

300 g de farine complète + 3 oeufs + 3/4 litre de lait (de vache bio ou végétal de soja) + 3 c. à c. d’huile végétale + 1 c. à s. de miel (acacia ou fleurs mais préférez un miel au goût doux et peu prononcé) + 2 c. s d’eau florale OU 4 gttes d’huile essentielle (voir la liste proposée ci-dessous)

fleur d'oranger bio BYN51
La classique eau florale de fleurs d’oranger

Comment procéder ?

Mélangez le tout en remuant vigoureusement afin d’obtenir une pâte homogène et sans grumeau ! Ajoutez ensuite l’huile essentielle OU l’eau florale en respectant la dose indiquée.

Mes chouchous pour un goûter surprise !

La classique : l’eau florale de fleurs d’oranger ou la vanille pour une saveur au réminiscence de l’enfance

Les agrumes qui réveillent les papilles ! Les huiles essentielles de citron jaune, mandarine rouge, orange douce, bergamote.

Avec le chocolat, je mets quoi? 

orange douce CHO05
L’huile essentielle d’orange douce – pour les gourmands

Avec un tempérament bien trempé comme le chocolat, j’ose des saveurs d’agrumes telles que l’huile essentielle de citron jaune (son goût acidulé réveille les crêpes !), l’huile essentielle de mandarine rouge (gourmande pour un zeste d’originalité sans excès), l’huile essentielle d’orange douce (gourmande également avec moins d’amertume que la mandarine rouge ), l’ huile essentielle de bergamote ( pour vamper une recette de crêpe traditionnelle en un tour de main ! ).

Et la confiture, alors? 

Cette option là ouvre les portes de Pandore et la créativité est au rendez-vous…. les huiles essentielles d’agrumes qui pétillent de gourmandise vont s’en donner à coeur joie !  Le citron jaune, l’orange douce, la mandarine rouge, et la bergamote accompagnent parfaitement les confitures de cerise, d’abricot, de fraise et de framboise, de mûre et de myrtille, et même de figue ou de miel !

J’en prendrai une toute simple au sucre, s’il vous plaît ! 

vanille CHV02
L’absolue de vanille – pour une note régressive

Si vous êtes de celles ou de ceux qui préfèrent la simplicité aux surprises gustatives, j’ai ce qu’il vous faut au menu… l’eau florale de fleurs d’oranger pour une douceur enfantine et régressive ou l’huile essentielle de vanille pour un classique dont la saveur en bouche vous fera fondre de plaisir.

Cela vous donne des idées ? Partagez-les avec moi en nous laissant un petit mot !

 

Mes arômes chouchous pour une crêpe party réussie !

mandarine rouge bio BHM27
L’huile essentielle de mandarine rouge – hum, trop bon !
bergamote CHB07
L’huile essentielle de bergamote – un rien bristish !
citron jaune bio BHC24
L’huile essentielle de citron jaune – on craque !

 

Précautions d’emploi des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des produits très concentrés en principes actifs. Cela explique à la fois leur efficacité à faible dose et leur dangerosité potentielle. C’est pourquoi il faut toujours les utiliser avec parcimonie et en respectant les précautions d’emploi.