femme velo

Bye bye collants et vive les petites robes légères ! Mais voilà, emmitouflées et étouffées pendant tout l’hiver dans les fibres synthétiques ou dans les bottes, nos jolies gambettes ont quelque peu suffoqué et souffert. Le résultat ? Les veines se dilatent et deviennent plus apparentes, la circulation un peu flemmarde cause des désagréments, quand ce n’est pas les jambes qui gonflent et dégonflent durant la journée. Nous voilà bien ! Alors, pour éviter la sensation de marcher avec des escarpins en béton armé ou d’afficher des disgrâces à la vue de toute le monde, chouchoutons nos jambettes soir et matin en une petite cure maison, qui aidera à retrouver légèreté et beauté en un battement de cil !

En plus des massages quotidiens, pensez demander à votre pharmacien conseil ou magasin bio, un complément alimentaire pour optimiser le résultat. Par exemple, les extraits de vigne rouge, lierre, marron d’Inde, sont les grands classiques mais tellement efficaces pour vous apporter plus de confort et de légèreté !

En version aroma, j’ai sélectionné aujourd’hui 5 indispensables circulatoire …

L’huile végétale  de calophylle inophyle est connue depuis la nuit des temps dans les Îles du Pacifique pour ses nombreuses vertus cicatrisantes mais aussi circulatoires. Dense et de couleur verte, cette huile agit efficacement sur l’appareil veineux en général en activant la circulation sanguine. L’huile de calophylle inophylle est riche entres autres en polyphénols, lesquels sont des activateurs circulatoire puissants ainsi que la callaustraline et l’inophylolide qui agissent efficacement et favorablement sur les varices.

On utilise l’huile de calophylle inophyle en base d’huile de massage à raison de 20 à 40 % de la base neutre.Choisissez l’huile de pépins de raisins (fine et presque sèche) pour compléter cette huile dense et riche. En base aromatique et thérapeutique, il est important d’associer des huiles essentielles qui sont également des activateurs circulatoire mais aussi, fluidifiantes, décongestionnantes, vasoconstructrices et phlébotoniques.

L’huile essentielle de cyprès (cupressus sempiverens) agit efficacement sur les congestions veineuses et les veines disgrâcieuses en renforçant les parois. Elle fluidifie et décongestionne la circulation sanguine.

L’huile essentielle de citron (citrus limomum) fluidifie et tonifie la circulation. Elle permet ainsi de traiter les stases veineuses, les varices, les phlébites et bien sûr les jambes lourdes.

L’huile essentielle de lentisque pistachier (pistacia lentiscus) est un décongestionnant veineux et lymphatique puissant qui agit tout particulièrement s’il y a problèmes de gonflements et d’oedèmes.

L’huile essentielle de cèdre ou genévrier de Virginie (juniperus virginia) diffère complètement du cèdre atlas et du genévrier malgré quelques similarités nominatives ! Le cèdre ou genévrier de Virginie appartient en fait à la famille des cuprassées et se rapproche donc du cyprès. Son huile essentielle est reconnue pour ses vertus exceptionnelles décongestionnantes sur les sphères circulatoire et lymphatiques.

Synergie « beauté des jambes »

Dans un flacon de 100 ml, versez 60 ml d’huile de calophylle inophyle et 38 ml d’huile de pépins de raisins. Ajoutez 15 gttes d‘huile essentielle de menthe poivrée (pour l’effet fraîcheur et légèreté), 15 gttes d’huile essentielle de cyprès et 10 gttes d’huile essentielle de cèdre de Virginie.

Massez cette huile aromatique des chevilles aux cuisses en mouvements ascendants dès le matin ou le soir.

Ajoutez 6 gttes d’huile essentielle de lentisque pistachier s’il y a gonflements.

Si vous faites une application le matin, attendez toutefois quelques minutes avant de vous habiller que l’huile ait été absorbée par la peau. 

Précautions d’emploi des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des produits très concentrés en principes actifs. Cela explique à la fois leur efficacité à faible dose et leur dangerosité potentielle. C’est pourquoi il faut toujours les utiliser avec parcimonie et en respectant les précautions d’emploi.