Ce n’est pas comme si je ne l’avais jamais dit dans mes articles : les huiles essentielles (et l’aromathérapie en général, évidemment) sont ultra utiles. Pour la peau, les cheveux, les ongles, la santé, la circulation sanguine, le mal des transports, la cuisine (OUI !), c’est simple, vous trouverez toujours votre bonheur. Et encore, je n’ai pas tout cité tous les usages possibles des huiles essentielles… Mais la liste de leurs bienfaits est longue et pour lire cet article, vous devriez poser une semaine de congés.

Il faut toutefois faire attention lorsqu’on utilise des huiles essentielles, et je parle notamment de celles « oestrogen-like » et « progesteron-like ». Ah, je vous vois d’ici écarquiller les yeux en vous demandant « mais qu’est-ce qu’elle dit ? J’ai pas pris chinois en troisième langue, moi ! »… Alors rassurez-vous, je vous explique tout ! Vous êtes prêtes ?

Huiles essentielles hormon-like : les alliées de la femme

Les huiles essentielles oestrogen-like et progesteron-like, kézako ? C’est simple, ce sont des huiles essentielles qui aident à équilibrer nos hormones, qui parfois n’en font qu’à leur tête et dansent la samba dans notre corps… Certaines huiles essentielles agissent comme les oestrogènes (exemple : le niaouli), d’autres comme la progestérone (exemple : la marjolaine à coquille).

huile essentielle sauge sclarée
L’huile essentielle de sauge sclarée est l’indispensable des femmes de tout âge !

Les huiles essentielles « hormon-like » permettent aux femmes de lutter contre la sécheresse vaginale, le taux de cholestérol, les bouffées de chaleur, la déprime, etc. Bref, tout ce qui est causé par nos hormones déréglées !

Pour qu’une huile essentielle soit définie comme étant « hormon-like », elle doit posséder l’une des quatre molécules aromatiques suivantes : sclaréol, anéthol, viridiflorol et cédrol. Ça va, vous me suivez toujours ? Non, non, restez ! Ne partez pas !

Pour vous citer quelques exemples : l’huile essentielle de sauge sclarée possède la molécule sclaréol. Elle convient parfaitement aux jeunes filles ou jeunes femmes souffrant de règles douloureuses et/ou d’acné (souvent causés par un chamboulement hormonal). L’huile essentielle de cyprès, elle, contient du cédrol ; elle est très efficace pour soulager les symptômes désagréables liés à la pré-ménopause comme la transpiration excessive, le yoyo de l’humeur, et la régulation du sommeil.

Cependant, les huiles essentielles « hormon-like » sont à proscrire en cas de grossesse, d’allaitement et la présence de cancer hormono-dépendant. Il ne faut pas les employer sur du long-terme ou à outrance ! Voilà, maintenant vous le savez.

Recettes à base d’huiles essentielles hormon-like

On peut le dire : vous êtes désormais incollable sur les huiles essentielles progesteron-like et oestrogen-like. Alors c’est bien beau tout ça, mais il est quand même grand temps de savoir comment les utiliser, non ? Allez hop, je vous propose quelques astuces sorties directement de mon chapeau magique…

  • Recette syndrome prémenstruel

Votre ventre est gonflé, vous êtes à fleur de peau et irritable, vos seins sont sensibles… Ah, vous sentez que la mauvais période du mois arrive, non ? Pas de panique, j’ai ce qu’il vous faut pour remédier à ces symptômes désagréables naturellement !

1 – Versez 4 ml d’huile essentielle de sauge sclarée et 2 ml d’huile essentielle de menthe bergamote dans un petit flacon.

2 – Complétez avec de l’huile végétale neutre : amande douce, jojoba, noisette… C’est à vous de choisir !

3 – Dès que ces merveilleux symptômes font leur apparition, il vous suffit de masser trois gouttes de ce mélange sur les poignets et de respirer profondément. (inspireeeeeez… expireeeeeeeez… Vous entendez ma voix ?). S’il y a un gonflement de l’abdomen, appliquez cinq à six gouttes sur le bas ventre.  N’hésitez pas à répéter l’opération plusieurs fois dans la journée si nécessaire !

  • Lutter contre les nausées

Si la grossesse est l’un des plus beaux moments de la vie d’une femme, c’est surtout la période où nos hormones font la fiesta et résultat : les nausées apparaissent ! (youpi !) Je vous donne cette fois une recette pour les soulager tirée du livre « Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française », écrit par Dominique Baudoux. Et je ne peux qu’être d’accord avec lui !

huile essentielle marjolaine à coquilles
Progesteron-like, l’huile essentielle de marjolaine à coquilles vous aidera à soulager vos nausées !

1 – Mélangez de l’huile essentielle d’estragon, de camomille romaine, de marjolaine à coquilles (qui est progesteron-like, vous vous rappelez ?), de mandarine et d’ylang-ylang.

2 – Appliquez cinq gouttes de votre préparation sur le plexus solaire. Cela vous permettra d’apaiser vos nausées !

Ma petite astuce supplémentaire : le gingembre est réputé pour être anti-nausées, alors mettez-en dans vos plats et buvez-le en tisane. Non seulement vous vous sentirez mieux, mais vous profiterez d’un petit bonus, puisque cette racine est également connue pour être aphrodisiaque… Mais je dis ça, je dis rien.

 

Mesdames, dites au revoir aux hormones en folie grâce aux huiles essentielles hormon-like ! À retrouver bien évidemment sur le site internet de LCA-aroma ! Et profitez-en pour dénicher notre livret spécial femme, il est gratuit et disponible en téléchargement jusqu’à la fin de la journée…

Précautions d’emploi des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des produits très concentrés en principes actifs. Cela explique à la fois leur efficacité à faible dose et leur dangerosité potentielle. C’est pourquoi il faut toujours les utiliser avec parcimonie et en respectant les précautions d’emploi.